Site Lavigerie des Missionnaires d'Afrique (Soeurs Blanches et Pères Blancs belges)
               
  " Se faire tout à tous "
(Cardinal Lavigerie, fondateur des Sœurs Blanches)
 
 

Chantal Vankalk



EL MOUROUJ (Tunisie)
Chantal Vankalk
  • Née à Anderlecht le 21/07/1962
  • Tunisie :
    - Montfleury, Bibliothèque
    - El Mourouj
Tunis Banlieue
 
 

« Témoins d'une rencontre transformante »
 
 
Depuis septembre 2004 nous sommes trois Sœurs à El Mourouj , Monique, Française, Maria, Espagnole et moi-même, Belge. Deux filles nous ont rejointes : Dominika, Polonaise qui poursuit sa formation comme postulante et Fadia, Belge, venue passer trois mois avec nous.
Nous nous sentons "en chemin" avec les croyants de l'Islam. Dans un échange réciproque, nous sommes invitées à rencontrer l'autre dans le respect de sa sensibilité religieuse, à chercher à le comprendre, à nous laisser interpeller et enrichir par lui. L'Esprit nous invite à être à son écoute, à élargir notre regard pour contempler son action, présente dans chacun, en respectant sa liberté et son mystère.
Communauté d'El Mourouj
 
 
Toute à tous


« Se faire tout à tous »
L'esprit et le style de notre vie missionnaire se caractérisent pour moi, sous l'impulsion du Cardinal Lavigerie, par le fait d'aller à la rencontre des gens, de me faire "tout à tous ".
C'est ainsi que toute ma vie est marquée par le milieu musulman où je vis. Nous voulons toutes être le plus possible solidaires de celles et ceux que nous rencontrons. Nous sommes interpellées par les aspirations, les interrogations, les orientations des gens au milieu desquels nous habitons et par-là même, nous sommes partie prenante de leur histoire.
Parmi nous, nombreuses sont celles qui pourraient témoigner de ces liens d'amitié créés par la vie quotidienne, la collaboration dans le travail, où l'on met en commun toutes ces choses qui ne s'achètent pas : l'amour, le partage des soucis, la joie des fêtes, l'espérance, l'attention aux petits, l'amour de la justice et de la paix, l'épanouissement d'un esprit libre.
 
 
 

Je continue mon travail à la bibliothèque de Montfleury, à Tunis, fréquentée par 120 élèves lycéens et lycéennes et une dizaine d'étudiantes, anciennes de la bibliothèque. J'essaye de suivre les questions d'informatique, d'anglais et de biologie.
Pour nous qui les encadrons, il faut essayer avec patience de trouver en chacune et chacun le meilleur de lui-même. Les jeunes sentent la nécessité de trouver eux-mêmes des moyens pour mieux étudier.
Le but de tous est clairement affiché : "Nous sommes ici pour apprendre ensemble, dans les meilleures conditions possibles".
 
 
Découvrir la Tunisie
Nous découvrons ce peuple avec sa manière propre de prier, ses valeurs de solidarité, d'accueil et sa joie de vivre, son envie de fêter, mais aussi son inquiétude pour l'avenir. Les femmes sont à admirer, elles sont fortes dans le malheur.
Il y a beaucoup de raisons de rendre grâce. Nous sommes conscientes que nous nous enrichisons mutuellement.
"Donner et recevoir"
 

 


Webmaster